Bootstrap Image Preview
Actualité vie ouvrière
Accueil

1ER MAI 2012

Histoire du 1er mai

Pour voir ou imprimer le document en plein ecran

Sur le 1er Mai, l'ombre de Pétain

PAR LAURENT MAUDUIT ARTICLE PUBLIÉ LE MARDI 24 AVRIL 2012

 

La nouvelle polémique du jour, celle qui oppose Nicolas Sarkozy à François Hollande au sujet de la fête du 1er Mai, pourrait apparaître comme une simple péripétie de la campagne présidentielle.Or dans sa folle équipée pour draguer les voix de l’extrême droite et transformer l’UMP en un parti de droite extrême, le président sortant a franchi un pas de plus. Un pas symbolique mais hautement révélateur, puisqu’il en est venu à imaginer une commémoration du 1er Mai qui ressemble fort à celle qu’avait conçue, en d’autres temps... le maréchal Pétain !

Nulle outrance dans ce constat ! Cela commence lundi matin 23 avril, au lendemain du premier tour de la présidentielle. Sortant de son siège de campagne, le champion de l’UMP annonce aux journalistes qu’il a l’intention d’organiser le 1er Mai la fête du « vrai travail ». Sa porte-parole, Nathalie Kosciusko-Morizet, précise dans la foulée que cela devrait prendre la forme d’un rassemblement à Paris, par exemple au Trocadéro.

Lors d'un meeting quelques heures plus tard à Saint-Cyr-sur-Loire, dans la banlieue de Tours, Nicolas Sarkozy s’applique ensuite à expliquer ce qu’est pour lui le « vrai travail ».

« C'est celui qui a construit toute sa vie sans rien demander à personne, qui s'est levé très tôt le matin et s'est couché très tard le soir, qui ne demande aucune félicitation, aucune décoration, rien, c'est celui qui a commencé tout en bas, qui s'est hissé le plus haut possible et qui se dit: "je veux que mes enfants puissent vivre mieux que moi et commencer plus haut que moi" », dit-il avant d’ajouter :

«Le vrai travail, c'est celui qui se dit: "oh, j'ai pas un gros patrimoine, mais le patrimoine que j'ai, j'y tiens, parce qu'il représente tellement de sueur, tellement de milliers, de milliers d'heures de travail, tellement de peine, tellement de sacrifices, tellement de souffrance, ce patrimoine-là, on ne me le volera pas, j'ai trimé pour ce patrimoine-là mais je n'ai pas l'intention de m'excuser d'avoir construit cette vie". C'est ça, le vrai travail ! (...) C'est celui qui dit : "toute ma vie j'ai travaillé, j'ai payé mes cotisations, j'ai payé mes impôts, je n'ai pas fraudé, et au moment de mourir, je veux laisser tout ce que j'ai construit à mes enfants sans que l'Etat vienne se servir". »Le ton est donc donné.

Ayant le culot de se présenter, de nouveau, en candidat du peuple et des humbles, lui qui a arrosé de cadeaux cinq ans durant ses richissimes supporters du Fouquet’s ;

ayant le front de se déguiser en candidat anti-système, lui qui a pour conseiller Alain Minc, le chef de l’Etat use d’une harangue proche de Marine Le Pen. A droite, toute !

De manière allusive, Nicolas Sarkozy suggère donc que s’il défend le « vrai travail », c’est parce que la France est aussi un pays de fainéants ;

s’il en appelle aux forces vives, s’il s'adresse directement au peuple, c’est aussi parce que le pays est tiré vers le bas par les syndicats.

Attaques répétées de Sarkozy contre les syndicats

En clair, Nicolas Sarkozy annonce qu’il va organiser “son” 1er Mai – par contraste au 1er Mai des bras cassés, celui des personnels protégés et autres permanents syndicaux.

 

 

Le lendemain matin, sur France Inter, son conseiller Henri Guaino poursuit la charge sur le même registre populiste. « On avait pris l’habitude de ne voir défiler le 1er Mai que les permanents syndicaux », déplore-t-il.

« Vous voulez dire qu’il y aura deux fêtes, celles des travailleurs et celle des fainéants ?» lui demande le journaliste. « Non, il y aura la fête des permanents syndicaux et il y aura la fête des travailleurs », insiste Henri Guaino

. Et ces mots-là viennent de loin : voilà en effet plusieurs semaines que Nicolas Sarkozy mène campagne contre les « corps intermédiaires », comme il les a appelés ; en clair contre les syndicats, dénonçant un jour la CGT, le lendemain la CFDT, et leur reprochant de « faire de la politique » plutôt que de « défendre les intérêts des salariés ». Vidéo disponible sur mediapart.fr

 

Dès le lundi, François Hollande s’indigne à juste titre …

 

de cette campagne populiste antisociale et antisyndicale de Nicolas Sarkozy, pour draguer les voix de l’extrême droite ; de cette sorte de contre-manifestation qu’il veut organiser, face à la manifestation traditionnelle des travailleurs et de leurs syndicats : « Cela voudrait dire qu'il y aurait un faux travail en France, qu'il y aurait finalement une opposition à organiser entre les travailleurs eux-mêmes, ou entre les travailleurs et les chômeurs, ou entre les travailleurs et les assistés ? Non. S'il y a eu la fête du travail, c'est parce qu'il y a eu des hommes et des femmes qui voulaient se réunir », s’indigne le candidat socialiste lundi soir, lors d’un meeting à Lorient.

/…

Dénonçant l’organisation d’une « fête des uns contre les autres », il ajoute encore :

« Ça voudrait dire qu'il y aurait un faux travail en France ? Qu'il y aurait finalement une opposition à organiser ce jour-là, le 1er Mai, entre les travailleurs eux-mêmes ? Ou entre les travailleurs et les chômeurs ? Ou entre les travailleurs et les assistés ? Non ! » a-t-il conclu. Réponse claire et nette !

Et pourtant, François Hollande aurait pu dire encore plus. Car on ne peut s’empêcher de penser que cette volonté affichée par Nicolas Sarkozy d’organiser une fête du « vrai travail » le 1er Mai s’inscrit dans une filiation historique qui n’a naturellement pas échappé à son initiateur.

Car à l’origine, le 1er Mai n’est évidemment pas la fête du travail, mais celle des travailleurs.

C’est la fête des opprimés contre les oppresseurs ; c’est la grande journée internationale de solidarité des travailleurs du monde entier. Faut-il que la droite sarkozyste ait perdu tous ses repères républicains pour que l’on soit conduit à devoir rappeler ce qui est aux racines de l’histoire du mouvement ouvrier ?

C’est à l’occasion de son deuxième congrès, le 20 juin 1889, à Paris, que la Deuxième Internationale a voté le principe d’une journée de mobilisation et de solidarité internationale des travailleurs, suggérant qu’elle ait lieu chaque année le 1er Mai, en commémoration du début des grèves qui, trois ans plus tôt, à Chicago, aux Etats-Unis, avaient débouché sur une répression meurtrière. Avec à la clef la pendaison, pour l'exemple, des principaux meneurs des grévistes.

Henri Guaino, qui tourne en dérision les permanents syndicaux manifestant le 1er Mai, a-t-il besoin qu'on lui rappelle les noms des martyrs de Chicago ? Comme l'indique ce site, beaucoup d'entre eux étaient arrivés sur le sol américain de fraîche date en provenance d'Europe. Ils avaient pour nom – c'est leur mémoire que l'on commémore le 1er Mai –, Auguste Spies, né à Hesse (Allemagne), en 1855 ; Samuel Fielden, sujet anglais, né en 1846 ; Oscar Neebe, né à Philadelphie, en 1846 ; Michel Schwab, né à Mannhelm (Allemagne), en 1853 ; Louis Lingg, né en Allemagne, en 1864 ; Adolphe Fischer, né en Allemagne, en 1856 ; Georges Engel, né en Allemagne, en 1835 ; Albert Parsons, Américain, né en 1847.

 

Pétain décrète « la fête du Travail et de la Concorde sociale »

Et le 1er mai 1891, à Fourmies, dans le nord de la France, l’invitation de la IIe Internationale s’enracine dans la tradition de la gauche européenne à cause d’un nouveau drame : la troupe tire sur la foule pacifique des ouvriers qui manifeste et fait dix morts.

Or, un seul régime, depuis, a cherché à balayer cette tradition, et c’est celui du maréchal Pétain, en voulant rompre avec cette logique de solidarité ouvrière, pour instaurer une fête... du travail. Pas du « vrai » travail mais c’est tout comme... Le leader de Force Ouvrière, Jean-Claude Mailly, a fait cet utile rappel, ce mardi matin, sur France Info.

Le 1er mars 1941, à Saint-Etienne, Pétain prononce d’abord un discours en forme d’adresse aux « ouvriers, techniciens et patrons français », récusant la lutte des classes, encourageant la défense du bien commun et la création de comités sociaux.

Une affiche est éditée (que Rue89 a eu la bonne idée d’exhumer) pour rendre compte de cette allocution.

Puis le 24 avril suivant, le maréchal Pétain instaure officiellement le 1er Mai comme « la fête du Travail et de la Concorde sociale».

L’églantine rouge, chère auparavant à la gauche, est remplacée par le muguet.

 

 

 

 

Cette histoire-là, celle, glorieuse et cruelle, des combats ouvriers de la fin du XIXe siècle, comme celle, honteuse, du régime de Vichy, Nicolas Sarkozy ne l’ignore naturellement pas. Il faut donc prendre ces allusions pour ce qu’elles sont : un clin d’œil appuyé et délibéré aux heures les plus sombres de la France.

 

C’est Jean-François Kahn qui le dit ce mardi dans un communiqué, et c’est naturellement la morale de cette controverse Sarkozy-Hollande autour du 1er Mai : « Pour la première fois depuis des lustres, on entend un discours ouvertement pétainiste sortir de la bouche d’un président de la République encore en place. Quoi qu’on pense de son challenger social-démocrate, l’hésitation n’est plus possible, plus tolérable : tous les républicains, tous les démocrates qui refusent, par patriotisme, le discours de guerre civile et de lacération de notre nation commune, qu’ils se réclament de Jaurès, de Clemenceau, de De Gaulle, de Mendes France ou de Robert Schuman, doivent voter de façon à barrer la route à l’apprenti sorcier et à permettre qu’on tourne cette page. »

Déjà publié
Un métier (presque) ordinaire(Les Editions de l'Atelier)
ECCO Caen Loi Travail(Communiqué )
Et maintenant Monsieur le Président(Les Editions de l'Atelier)
Démocratiser le travail (Les Editions de l'Atelier )
A vos claviers - A vos plumes(Les Editions de l'Atelier)
Mai-Juin 1968 : appel à témoignages(Les Editions de l'Atelier)
ECCO Caen Législatives(Communiqué de presse)
Elections 2017(Déclaration entre 2 tours ACO)
Nous mêler de ce qui nous regarde(Article ACO-P. Niobey)
Chrétiens ouvriers de gauche pour un partage des richesses (ECCO du secteur de Caen )
Rendez-vous à La Sorbonne(Les Editions de l'Atelier)
Chômage, précarité : halte aux idées reçues !(Les Editions de l'Atelier)
Enquête sur le travail(SNMO)
Jésus revient ? Non, il est toujours là !(ECCO du secteur de Caen)
Les prêtres-ouvriers après Vatican II(Contributions et témoignages autour de la relance de 1965)
Pour un code du travail protecteur ( ECCO du secteur de CAEN )
Plaque souvenir sur la tombe de Jean PERROT(18 mai 2016)
Loi travail contre les travailleurs()
Aux camarades...et autres membres...(Jean Landry)
Déclaration de l'ACO (Envoi de Bernard Glath )
Grève chez Lufthansa(Envoi de Claude Depoil)
Pour la Normandie, n'oublions pas de voter !()
L’ITF (International Transport worker’Federation) soutient les syndicats d’Air France (Envoi de C. Depoil )
Conflit Air France(Envoi de C. Depoil)
Campagne internationale pour le travail digne et un revenu de base universel (Envoi de B. Glath )
"Les marins au long cours, ouvriers silencieux de la mondialisation"(Roland Doriol)
Nous serons à la Fête de l'Humanité, et vous ?(Les Editions de l'Atelier)
sécularisation et désacralisation()
Et les migrants de l'Eglise catholique ? (Jacques Meurice )
A la UNE...Après le 11 janvier 2015...(La News-Clés du social)
Le vote obligatoire, seul remède à la crise démocratique ? Hélène Balazard(Les Editions de l'Atelier)
Geethani Peries, Sri Lankaise, présidente de la JOCI(Témoignage)
Appel du collectif Liberté, Egalité, Fraternité(Pour un avenir solidaire)
Le 49.3, suite logique d'une dérive (Editions de l'Atelier )
Paroles sensibles d'anciens salariés de Renault(Editions de l'Atelier)
Nuit solidaire pour le logement(Paris, Place de la république)
NOËL(Construire un monde plus juste et plus chaleureux )
Un curé sur les pétroliers(Bruno Léry)
Vie ouvrière - Partage du 15/11/2014(Retour des Régions)
Les travailleuses chrétiennes (Cahiers de l’Atelier N° Hors Série )
31 juillet 2014 commémoration (Denis Guiraud )
Libres propos : la classe ouvrière (Philippe Barbier )
L'écriture au quotidien(André L'Hénoret)
Petition Non Eurosatory ((Envoi de B. Massera) )
Contre une Europe libérale ( ECCO Caen )
La nuit aux Invalides (spectacle avril mai 2014 )
Les travailleurs chinois en France(Journée d'études le 12 juin 2014)
Prêtres-ouvriers aujourd'hui-Les Invisibles (La Rochelle du 27 juin au 21 septembre 2014 )
Métallos et dégraisseurs (Pièce de théâtre )
Le porte-à- porte militant et ses leçons (Pascal Percq - TC )
Au coeur de la simplicité humaine(Jean Deries)
N'oublions pas les municipales ! (Communiqué de presse ECCO Caen )
André Pinatel (film d'une vie )
Communiqué de presse(Envoi de Claude Depoil)
Jean-Pierre Bourget (Offre de souscription )
Aide aux Coréens(Envoi de Claude Depoil)
Congé de fin d'activité(Envoi de Claude Depoil)
Info-luttes (Envoi de Claude Depoil )
Economie sociale(Nadia Djabali)
Rencontre avec le monde du travail (Discours du pape François )
En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté (Editions de l'Atelier )
La théologie du travail(Bernard Michollet)
Ceux qu'on appelle les ROMS, luttons contre les idées reçues(Communiqué de presse)
Refusons la misère et les préjugés(Editions de l'Atelier)
Religions-Spiritualités(Editions de l'Atelier)
Lettre à François Hollande (Secours catholique-Caritas France )
Lettre à Manuel Walls(Par un Français d'origine manouche)
Citroën par ceux qui l'ont fait(Un siècle de travail et de luttes)
La lutte des travailleurs sans-papiers(Une lutte des travailleurs)
Lettre ouverte d'Emmaüs aux élus de la République (Emmaüs France )
L'agriculture par ceux qui la font(Editions de l'Atelier)
Les Associations ont rencontré François Hollande(Georges Souriau)
Newsletter Atelier Rencontres Septembre 2013 (Editions de l'atelier )
Je veux dire mon indignation(Mgr Mouisse-Condat)
CHAMPS ! L'agriculture par ceux qui la font(Editions de l'Atelier)
Les Frères missionnaires des campagnes creusent leur sillon dans le bocage ornais(La Croix/15/07/2013)
Citroën par ceux qui l'ont fait (Offre-Souscription )
Jeunes en déshérence(Journal Le Monde)
La Mission ouvrière du diocèse de Cambrai (Eglise/Cambrai/2013/janvier )
Demandeurs d'asile : halte au racket d'état(Lettre ouverte au Président de la Répubique)
Trois lycéennes ressuscitent les ouvriers des barrages (Le Dauphiné libéré - 24 avril 2013 )
Congo Brazaville (Diocèse de Bordeaux )
Plan social (Antoine Brethomé )
Des ouvriers en manque de reconnaissance(Journal La Croix-06/07 avril 2013)
Semaines sociales de France (Thème 2013 : Métamorphoses du travail )
Une loi pour tous les citoyens (ECCO Secteur Caen - Equipe de chrétiens en classe ouvrière )
Quand les blattes... (Jean Fréoux )
Accroche-toi, tu n'as encore rien vu (Le Venezuela bolivarien en 2013 )
Combat de métallos (Jean Bellanger )
Le mariage pour tous (Textes )
Voeux (ACO-Mission de France-Pastorale des Migrants )
Florange (Edouard Martin écrit à François Hollande )
Chômage (Nouvelle hausse du chômage en novembre )
Droit de vote pour tous les résidents étrangers dès 2014 pour une République ouverte et fraternelle(Pétition - Action collective)
Dictionnaire biographique du monde ouvrier - mouvement social T8(De 1940 à Mai 68)
Que révèle la crise de Florange ? (... entretien au JD... )
Le service jésuite pour les réfugiés... (... alerte sur le droit des migrants... )
Florange Journal La Croix du 10/12/2012 (Les sous-traitants et les intérimaires.... )
Projet de loi de finances pour 2013 (Communiqué de presse )
Défendre l'humain dans toutes ses dimensions (Communiqué de presse - Equipe de chrétiens en classe ouvrière - Caen )
Manifestation ( Une centaine de personnes... )
Baisse importante du coût du travail en Espagne (Journal La Croix du 05/11/2012 )
Anti-Blanc / Verges (Réflexions sur l'expression )
Le front national a-t-il gagné la bataille du vocabulaire (Manifeste pour une droite... )
Illusions financières (Sortir de la crise financière par le haut c'est possible ! )
Numéro 87 (declaration intersyndicale - manifestation unitaire contre... )
Lettre au Premier Ministre (question du )
Suite au Synode sur la Nouvelle Evangélisation ( )
SNMO(Message de Noël 2012)
PSA(Premier volet du rapport SECAFI)
Journée internationale pour un travail décent(Vidéo)
Appel au diaconat(N'y a-t-il pas dans mon entourage quelqu'un qui pourrait être appelé ?)
PSA/AULNAY(La CGT mobilisée)
DOUX(3600 salariés et 800 fournisseurs concernés)
DOUX(Redressement judiciaire)
SEMAINES SOCIALES DE FRANCE (jeudi 20 septembre 2012 )
Comment j’ai découvert que PSA fabriquait des automobiles (15 juillet 2012 Pierre Deruelle )
TC le 5 juillet 2012(des jours fériés pourquoi ?)
Dossier TC : des prêtres au milieu du monde (Leur mission )
Actualité France (La rupture conventionnelle vue par les salariés )
Les 60 ans de l'ACO (60 ans )
Le "vrai travail" de Gérard Filoche (Humeur électorale )
L'entre deux tours (la déclaration intesyndicale )
1ER MAI 2012(Histoire du 1er mai)
MEMOIRES D OUVRIERS (Biographie de Gilles PERRET et photos )
MEMOIRES D OUVRIERS (Echos du lointain )
MEMOIRES D OUVRIERS (Un film de Gilles PERRET )
URBI & ORBI > FRANCE (Journal La Croix 2012 03 05 )
IMMIGRATION(La longue file d'attente)
Ouvriers chrétiens et de gauche (Secteur de Caen )
Faut-il en finir avec les 35 heures ? (Divergences ? )
Entretien Mélenchon et le journal La Vie (La foi est une brûlure )
La lutte gagnante de Grace et Moustapha()
Economie - Explication... (Le coût du travail en France... - Diminuer le salaire pour.... )
INDIGNES (Le mouvement des indignés.... )
Au quotidien - Vie pratique (Quelques repères.... )
Intervention de Bernard Thibault,19 janvier 2012 (Colloque II "Le Front national démasqué..." )

Espace membre
Journal des PO