Bootstrap Image Preview
Actualité PO
Accueil

La libre circulation n'est pas une utopie

télérama 23/11/2015

Pour voir ou imprimer le document en plein ecran

LA LIBRE CIRCULATION N'EST PAS UNE UTOPIE

 

Demain, l'invasion ? Pour le politologue François Gemenne, l'ouverture totale des frontières ne provoquerait pas d'afflux massif. Plus que jamais, l'immigration reste un facteur de dynamisme humain et économique.

 

Propos recueillis par Juliette Bénabent

 

Si on ouvrait toutes les frontières ? Jugée utopiste, provocante, irresponsable par (presque) tous les politiques, cette idée est pourtant étudiée avec le plus grand sérieux par des chercheurs, tel le politologue belge François Gemenne, enseignant à l'université de Liège et à Sciences Pô Paris et membre de MobGlob (Mobilité globale et gouvernance des migrations). Les premières conclusions de ce groupe de travail de sept chercheurs, financé depuis 2013 par l'Agence nationale de la recherche (ANR), battent en brèche les fantasmes d'invasion. Mais au-delà, c'est notre regard sur les migrations qui doit évoluer.

 

Pourquoi envisager une ouverture de toutes les frontières ?

D'abord pour sauver des vies. Les frontières fermées ne rendent pas les migrations moins nombreuses, mais plus dangereuses. Ensuite pour appliquer un droit reconnu par l'article 13.2 de la Déclaration universelle des droits de l'homme : « Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien [...].» Le droit à la mobilité est une liberté fondamentale. Philosophiquement, l'enjeu est aussi l'égalité : la détermination d'une vie entière par le lieu de naissance est une injustice immense qui doit pouvoir être corrigée. Ces centaines de milliers d'hommes, de femmes et d'enfants qui frappent à nos portes questionnent notre humanité et notre fraternité. Les voyons-nous comme nos frères ou comme des étrangers ?

 

Pourquoi est-il crucial de changer de regard sur les mouvements de populations ?

Dans le monde, aujourd'hui, 59,5 millions de personnes fuient guerres et violences [selon le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, NDLR], 26 millions sont déplacées par des catastrophes naturelles, sans compter les migrants volontaires. N'oublions pas que l'essentiel de ces flux se dirige du Sud vers le sud. Dans notre monde globalisé, les gens bougent, et bougeront de plus en plus. Résister est un leurre ; juguler ces mouvements est hors de portée. Il faut les considérer comme un fait structurel, et même comme une chance si nous savons en tirer le meilleur parti. Voyez les migrations qui s'intensifient du nord vers le sud : mes étudiants de Sciences Pô font leur troisième année en Chine, en Inde, au Brésil, et il y a aujourd'hui plus de départs du Portugal vers l'Angola que l'inverse ! Pour nos ressortissants, l'immigration est considérée comme une formidable ouverture, alors pourquoi ne le serait-elle pas dans l'autre sens ?

 

Parce que la crise économique en Europe interdirait d'accueillir davantage d'immigrés...

Toutes les études de l'OCDE, d'Eurostat, de la Banque mondiale montrent que l'immigration n'a pas d'impact sur l'emploi. Que les immigrés occupent des emplois peu qualifiés (bâtiment, restauration...) ou au contraire très qualifiés (footballeur, ingénieur, prêtre) pour lesquels on ne trouve pas de candidats nationaux. Que leur potentiel d'entrepreneuriat est important, qu'ils créent des entreprises, et donc de l'emploi, même si cela n'est pas vrai à court terme pour les réfugiés. Rappelons aussi que, dans notre économie largement tournée vers le secteur tertiaire, l'emploi augmente avec la population : ce n'est pas un gâteau figé qu'il faut se partager, mais une masse évolutive, qui dépend beaucoup du dynamisme des sociétés. Et l'immigration est un facteur de dynamisme, humain et économique.

 

Que montrent les premières conclusions de MobGlob?

Avec une trentaine d'experts des migrations et de spécialistes des pays de départ, nous avons travaillé sur des scénarios de prospective à partir des données existantes, exactement comme un économiste anticipe un taux de croissance ou un démographe, l'évolution d'une population. Nos travaux prouvent que l'ouverture des frontières ne changerait guère le volume des migrations, ni leurs directions. Elle ne provoquerait pas d'afflux massif de populations, mais elle éliminerait immédiatement les trafiquants, dont l'activité deviendrait sans objet, et elle permettrait d'économiser les sommes astronomiques dépensées par les Etats pour lutter contre l'immigration clandestine. Cet argent libéré pourrait par exemple financer des programmes d'intégration.

 

Existe-t-il des exemples du modèle que vous proposez ?

Oui, et tous montrent la même chose. La frontière entre le Népal et l'Inde est ouverte depuis 1950, et malgré les énormes disparités économiques entre ces deux pays, les Népalais n'affluent pas massivement chez leur voisin. Idem entre l'Australie et la Nouvelle-Zélande, ou au sein de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) : les frontières poreuses n'induisent pas de flux incontrôlés. Mais le plus bel exemple, c'est Schengen ! L'Europe a créé ce formidable espace de libre circulation, de paix et de sécurité, qui lui a valu le prix Nobel de la paix en 2012. Son erreur tragique est de l'avoir réservé à 508 millions de privilégiés. Pourtant, cette ouverture a fait ses preuves : à sa création, en 1985, on n'a pas observé d'exode massif de l'est vers l'ouest, ou du sud vers le nord de l'Europe. Il faut le dire et le répéter : les gens ne migrent pas parce qu'une frontière est ouverte. Ils migrent pour protéger leur vie, ou pour mener à bien un projet économique. Alors, ils participent à la fois à l'économie du pays d'accueil et à celle de la planète en envoyant de l'argent à leurs proches. Ces fonds représentent un transfert financier entre le Nord et le Sud bien plus important que l'aide publique au développement ou les investissements privés.

 

 

Quel écho rencontrent vos travaux ?

L'accueil est très bon auprès des chercheurs et des associations. Chez les politiques en revanche, notre proposition reste largement considérée comme une utopie naïve, voire irresponsable. Même si elle rencontre un intérêt chez quelques députés EELV ou frondeurs socialistes, ou au Modem, à l'UDI, qui m'invitent à leurs journées parlementaires. Et le parti belge Ecolo qui vient d'inaugurer un groupe de travail sur l'ouverture des frontières. Les choses commencent à bouger, très lentement. Mais faire évoluer l'opinion sur l'immigration ne pourra se faire sans un puissant relais politique, et je n'en vois pas en France.

 

Le défi est, au fond, plus culturel qu'économique ?

Il faut dire la vérité : l'immigration d'aujourd'hui fait peur à l'Europe, et en particulier à la France, parce qu'elle concerne des musulmans. Comme me l'a écrit un auditeur après un entretien à la radio, les centaines de milliers de républicains espagnols accueillis (mal, par ailleurs) en France, à la fin des années 1930, « mangeaient comme nous, buvaient comme nous, et priaient le même Dieu». Aujourd'hui, l'islam, religion visible dans l'espace public, est souvent perçue comme « invasive » et associée, par un raccourci dramatique, au radicalisme, et même au terrorisme. La laïcité est de plus en plus dressée contre elle comme un étendard. La France a peur de la différence, de l'étranger, de tout ce qui viendrait menacer une identité nationale particulièrement crispée. Elle exalte son exception culturelle, sa gastronomie de terroir, ses plus beaux villages, sa meilleure baguette... Mais elle doit apprendre à envisager le changement comme un enrichissement plus que comme une menace, à se projeter comme un pays divers et heureux, fier de sa diversité.

 

Imaginez-vous sérieusement qu'un jour le monde ouvrira ses frontières ?

Je ne vivrai peut-être pas assez longtemps pour le voir, mais j'en suis sûr. Cela va dans le sens de l'histoire. Un Etat qui fermerait entièrement ses frontières est condamné à disparaître, à devenir un pays-musée, marginalisé dans la communauté internationale, sans dynamisme économique. Dans soixante ou soixante-dix ans, des régions entières du monde seront rendues inhabitables par les changements climatiques. Des centaines de millions de personnes seront en mouvement. Il faudra repenser la distribution mondiale de l'humanité. Combien de temps va-t-on résister à cet état de fait, au lieu de l'embrasser ?

 

Télérama 3428 du 23 septembre 2015

 

 

Déjà publié
René DEJARDIN(Burbure)
Perte d'autonomie et dignité humaine(PO Aquitaine)
Des nouvelles de Pierre LAURENT(message de B. Masséra)
Université d'été(Région Est)
Témoignage audio d'un PO(Henri Brisfert)
Lettre ouverte des membres de la rencontre internationale à Essen (Allemagne) (04 juin 2017 )
Lettre ouverte aux évêques((PO))
ECCO Caen Législatives(Communiqué de presse)
PO 79/86 (Contribution au Synode 2017/2018 Diocèse de Poitiers)
Contribution ''Ministère'' (PO Aquitaine )
Contribution ENPO à la réflexion du SNMO (Peuple de Dieu/Ministères )
Nous mêler de ce qui nous regarde(Article ACO-P. Niobey)
Chrétiens ouvriers de gauche pour un partage des richesses(ECCO du secteur de Caen)
Gérald FLORET AU MAITRON()
Gérald FLORET au dictionnaire du Maitron ( )
Table ronde sur le ministère des prêtres-ouvriers (RCF Bordeaux auditorium de la foi le 05/02/2017 )
Les PO sur la toile (Pierre Niobey )
Par-dessus les frontières ! (Claude Simon équipe PO Caen )
Jésus revient ? Non, il est toujours là !(ECCO du secteur de Caen)
Conférence de Guy Aurenche (18 mai 2016 à Montauban )
Rencontre Internationale(Pentecôte 2017)
L'accueil de l'étranger... Théologie(Gérard Thévenin)
Expo PO à Bordeaux pour le 50ème anniversaire(Interview RCF Antoine Brethomé)
Soligny Retraite d'hiver (Du samedi 11 février au vendredi 17 février 2017 )
Les prêtres-ouvriers après Vatican II(Contributions et témoignages autour de la relance de 1965)
Plaque souvenir sur la tombe de Jean PERROT(18 mai 2016)
Hellemmes(Rapport d'activités 2014-2016)
La main qui rêve (Galerie SAGA, Hellemmes )
Lettre aux députés et sénateurs du Calvados(ECCO du secteur de CAEN)
Les Amis du 118 - Hellemmes (Yveline Redliche )
Le dogme(Jacques Meurice)
Un APPEL(Christian Herwartz)
Abattre le mur... (Journal LA VIE )
Message ... 50ème(Jean Landry)
Un monde immonde engendre des actes immondes - Saïd Bouamama (Envoi de Bernard Glath )
Articles parus dans la presse du Tarn-et-Garonne (Envoi de Jean Saltarel )
L'usine théâtre du pouvoir (Rectificatif )
LIVRE (L'usine théâtre du pouvoir )
PO 50 ans Colloque(Celebration du 50eme anniversaire)
La libre circulation n'est pas une utopie (télérama 23/11/2015 )
"Les marins au long cours, ouvriers silencieux de la mondialisation"(Roland Doriol)
Bâtisseurs aujourd'hui..........Pentecôte 2015 (Envoi de Bernard Glath )
Déclaration du Conseil permanent de l'épiscopat (17 juin 2015 )
La famille dans une société laïque()
A Calais, un "Sangatte à ciel ouvert" se reconstitue(La Croix 01/04/2015)
PO - Dans un peuple en marche(Bernard Glath)
Le 118 à Hellemmes (carte de soutien )
Santé des étrangers : une discrimination de plus (FNARS )
Rencontre internationale, 2015, Barcelone (Documents de préparation )
A Gauche toute ! (Atelier Politique )
Nuit solidaire pour le logement(Paris, Place de la république)
Aux périphéries de nos villes (Cef )
François Yverneau(Départ pour le 93)
"L'Amour qui meut le soleil et les autres étoiles"(Odile MARECHAL)
Jésuites et ouvriers (Noël Barré )
Le 118 à Hellemmes(Inauguration)
Visages de prêtres (Paul Lamarche )
Lettre de PO de pays européens (RI 2014 à Turin )
A mes frères prêtres (Denis Guiraud PO Tarnais )
Pélerinage à Avranches(Pax Christi)
A propos du mot "ouvrier" (Bernadette Liger )
Libres propos : la classe ouvrière (Philippe Barbier )
L'écriture au quotidien(André L'Hénoret)
Protection de la Planète (Bernard Glath )
La Dépêche du Midi - Montauban (2014/05/12 )
Prêtres-ouvriers aujourd'hui-Les Invisibles (La Rochelle du 27 juin au 21 septembre 2014 )
Communiqué de presse suite aux annonces de Valls (Envoi de Bernard massera )
Mission de France (Flash info Ile de France - avril 2014 )
Le Pape s'entretient avec une radio d'un bidonville argentin (Défense des prêtres-ouvriers )
Perret Michel (Décédé le 27/02/2014 )
Tibhirine (Mgr Georges Gilson, Archevêque )
Nouvelles - Fils de la Charité(Février 2014)
PO Midi-Pyrénées(Contribution à l'atelier "Mission ouvrière")
J'ai du prix aux yeux de Dieu(Réseau Chrétien-Immigrés)
L'Europe face aux Défis de la paix au Moyen Orient(Appel à l'Europe)
Reconstruisons ensemble note pays (Evêques Centrafrique )
PO région est(Tour d'horizon fin 2013)
Jean-Pierre Bourget (Offre de souscription )
Message du pape François("La fraternité, fondement et route pour la Paix")
Les élections municipales : une chance pour le bien commun(Evêques de France)
Réflexion sur la répartition des richesses(Bernard Glath)
Le Grand marché transatlantique... (envoi de B. Masséra )
Résistance(Collectif de Soutien aux Sans-Papiers d'Etampes)
Nous sommes tous des étrangers(Ami de la Nature)
Riche (03 octobre 2013 )
Edito courrier octobre 2013(Edito complet)
Colloque Helder Camara (Couvent de la Tourette )
Les travailleurs dans papiers- Les enjeux actuels (R. Chauveau-Cahiers...1997-2006 )
"Prêtres-ouvriers célibataires ou mariés, même ministère"(Pentecôte 2012)
La double tâche des PO(Paul Fromy)
Lumen Fidei(Envoi de Denis Guiraud)
Lettre à nos évêques de France au sujet de Pascal Vesin (CA de la C.C.B.F. )
Yvon Tibbal fête son Jubilé(21 juillet 2013)
Les Frères missionnaires des campagnes creusent leur sillon dans le bocage ornais(La Croix/15/07/2013)
Newsletter Atelier Religion( Lectures d’été …)
Lettre au Pape(Au sujet de Pascal Vesin )
Citroën par ceux qui l'ont fait(Offre-Souscription)
Lumen Fidei(1ère encyclique du Pape François)
Se laisser simplifier et déposséder(Francis Gayral)
Postures chrétiennes face à la finance(CEF-Justice et Paix)
Lettre aux évêques de France (Au sujet de Pascal Vesin )
Quelques photos de la région Nord (Envoi de Lucien Vivant )
C'est à lire ( "A la gauche du Christ, les PO oubliés ?" )
Interview de Georges Souriau(Radio Gâtines)
Roosevelt réveille l'Assemblée (Envoi de Bernard Glath )
Le Pape François(Hanz Küng - Journal Le Monde)
Transition énergétique et sortie du nucléaire (Documents transmis par Bernard Glath )
Madeleine Delbrêl une mystique en terre ouvrière (Ma ville est un songe )
L'audace missionnaire (Cardinal Suhard-La Croix-12/01/2012 )
PO de l'Isère(Journée d'approfondissement sur le vieillissement)
Cercle de silence (Etampes 91 )
Compagnons en humanité pour vivre l'espérance(Claude Depoil-Revue "Prêtres diocésains")
Le concile Vatican II selon le Cardinal Liénart (Conférence : couvent des Dominicains de Lille )
Paul, Jean-Pierre, Cyrille (La Dépêche_2013_04_01 )
La pensée sociale de l'Eglise racontée à ceux qui n'en savent rien (C. Pian- Ed.Atelier )
Prêtres-ouvriers mariés ou célibataires, même ministère (Pentecôte 2012, région Est )
Visite POAP-1 (Textes de réflexion en vue d'un partage)
Pacte des catacombes (courrier PO janvier 2013 )
Lettre de Jean Saltarel à Bernard Ginoux Evêque de Montauban (Jean Saltarel )
La maladie d'Alzheimer (Session à Grenoble )
Lettre de Pierre Niobey à Stanislas Lalanne Evêque de Coutances et Avranches (P.Niobey )
Mariage pour tous : Le combat perdu de l'Eglise (Danièle Hervieu-Leger )
Le mariage pour tous (Denis Guiraud )
L'adoption est la bonne nouvelle de l'Evangile (Michel Serres )
Trop c'est trop ( Heichelbech Georges )
Etienne Cambis (Prêtre de la Mission de France )
Gérald Floret (Photos envoyées par A. CERUTTI )
Gérald Floret (Article journal Librinfo 74 )
Gérald Floret (Région Ain-Savoie-Isère )
Aloyse (Son livre à l'aube de 2013 )
Gaël Giraud l'un des économistes les plus novateurs (Illusion financière )
La Mission de France (Lundi 17 décembre 2012 )
Les catholiques et les migrations (... histoire, actualité, perspectives... )
Histoire du champagne (Champagne à boire et à penser )
Les chrétiens et la globalisation (Vatican II, une boussole pour la mondialisation et la nouvelle évangélisation )
Des prêtres au service du culte spirituel (Yves Patenôtre, Lettre aux Communautés, Revue de la Communauté Mission de France,"Pour un sacerdoce hors les murs" )
Où sont les défenseurs de la vie ?(Armand Veilleux, 19 novembre 2012)
Génocide palestinien(Armand Veilleux, ocso, Abbé de Scourmont, 30 juin 2006)
Retraite PO 2013 (Intervenant : A. ROUET ancien archevêque de Poitiers )
Dossier du CEF sur l'homosexualité et le mariage ( )
Mariage pour tous (Références du journal LA VIE )
Le courage d'une pensée alternative (Lucetta Scaraffia 10 novembre 2012 )
L'homosexualité : qu'en dit l'Eglise ? (Extrait du texte du conseil famille et société de la Conférence des évêques de France, septembre 2012 )
D'où parlent-ils ? (Jacques Fraissignes) (La filiation de Jésus demeure symbolique )
Lettre au premier ministre (G Aurenche-C Deltombe-Madignier PY-Peugeot P-Soulage F )
RI 2013 (Message de Fritz)
Note abrégée du secrétariat (rencontre des 13 et 14 octobre 2012 )
Paul Maire (Recension de Jean RIGAL à propos du dernier livre de P. MAIRE )
Servir l'Evangile selon J.P. Margier (Servir l'Evangile à la manière des Prêtres-Ouvriers )
courrier PO(information)
Des nouvelles de Michel Racaud (Pierre Fonteneau a écrit..... )
Chavagnes en Paillers (retraite PO juillet 2012 )
Retraite d'hiver (Inscription )
Clef usb de la Rencontre nationale de pentecôte 2012(en consultation ou chargement)
Retraite d'hiver (formulaire d'inscription )
Portraits de P.O.(par Nicolas (Saint-Nazaire))
Questionnaire (statistiques po )
Colloque de la Petite Université d'Automne (La révélation : est-ce audible ? )
Actualité du ministère des prêtres-ouvriers (Texte de Mgr Albert ROUET )
Prêtres-ouvriers pour la Rencontre Nationale de Pentecôte 2012 (Compagnons en humanité pour vivre l'espérance )
En route vers Pentecôte 2012 (Rencontre nationale des prêtres ouvriers
Compagnons en humanité pour vivre l'Espérance )

Week end des POAP février 2012 (Compte rendu )